Nous la mangerons, c’est la moindre des choses (2020)

  • Documentaire
  • 1h 7m

Résumé

Nathalie, bergère dans le Piémont Cévenol, apprend à tuer ses bêtes. Le film suit les gestes d’une éleveuse qui aime et qui mange ses moutons avec attention. Elle est prise sans relâche dans une interrogation à propos des manières de bien mourir pour ces êtres qui nous font vivre. Quel goût à la tendresse ?

© Centre Vidéo de Bruxelles


La réalisatrice Elsa Maury est plasticienne et chercheuse en arts plastiques. Son travail porte sur des formes de récits articulés à l’écologie pragmatique (philosophie et anthropologie), avec une attention particulière pour les êtres non-humains ou autres laissés pour compte de la Grande Histoire. Son premier film “Nous la mangerons, c’est la moindre des choses…” a été réalisé dans le cadre d’une thèse en arts et sciences de l’art intitulée : « Entre art et ethnographie, raconter et rendre compte de pratiques de vies et de morts (élevage et abattage) » au sein de l’Université de Liège 5 Belgique.


VOTEZ POUR VOTRE FILM PRÉFÉRÉ !


Langue

Français

Pays

Belgique

Vous pourriez également apprécier

Curtir a pele (2019)
  • Documentaire, Portugal
  • 1h 16m
Rio de vozes (2020)
  • Documentaire
  • 1h 30m
On va où ça nous plaît (2014)
  • Documentaire sonore
  • 23min